Architecture Flexible et micro-services

Le développement de logiciels, après l’époque du SOA, et de ses architectures orientées services, a pris le chemin du développement fractionné en micro-services.

Les questions d’architecture se trouvent ainsi déplacées, sans que l’on puisse affirmer qu’elles gagnent en simplicité ou en complexité.

Dans le nouveau monde du bouillon de culture d’Hadoop, des solutions émergent, dans une découverte « botton-up » de l’architecture (Kafka est le produit phare de cette émergence).

L’architecture Flexible est, a contrario, une approche fondamentalement top down, partant des chaînes de valeur, de leurs invariants, avant d’entrer dans les visions du SI.

A la lecture de blogs d’évangélistes des microservices et des innovations des architectures événementielles, la synergie entre les 2 approches, l’une bottom up, l’autre top down, est fructueuse.

Sur ce sujet, voir le texte paru sur « Value-Architecture ».

Bonne lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *